Institut des
NanoSciences de Paris
insp
insp
5.jpg

Thèmes de recherche

La science des surfaces et des interfaces, qui examine les propriétés structurales, électroniques et réactionnelles, accorde de nos jours un intérêt accru aux substrats isolants. Les archétypes de ces derniers sont les oxydes. Ils sont en effet omniprésents, que ce soit dans l’environnement ou dans les objets manufacturés, ne serait-ce que par le fait - désiré ou non - que la plupart des métaux s’oxydent au contact de l’atmosphère. L’importance des oxydes est également due au nombre de domaines scientifiques dans lesquels ils sont impliqués. Et il ne s’agit pas seulement des domaines traditionnels tels la catalyse, les revêtements optiques, thermiques ou mécaniques, ou encore la microélectronique, mais aussi les sciences de la terre, de l’environnement et les sciences de la vie.

Les substrats oxydes ont de fortes spécificités, à la fois du fait de leur nature et des conditions dans lesquelles ils sont rencontrés. Une grande palette de propriétés est associée à leur stœchiométrie : structure, stabilité, état conducteur/isolant, magnétisme, activité chimique ou catalytique, couleur, toxicité. Leur interface avec l’eau, souvent impliquée dans leur synthèse, détermine leur caractère acido-basique, participe à leur fonctionnalisation, règle les phénomènes de dissolution/précipitation. Ils sont souvent sous forme de couches minces ou de matériaux divisés et au contact d’environnements gazeux ou liquides dans les conditions normales.

Nos intérêts se portent vers la structure atomique et électronique des surfaces, la synthèse et la modélisation des oxydes en basses dimensions, la croissance, le mouillage et l’adhésion des métaux supportés, l’hydroxylation et l’hydratation, les catalyseurs modèles et la dynamique des nano-objets.