Institut des
NanoSciences de Paris
insp
insp
1.jpg

Soutenance de thèse

Détermination des propriétés optiques de matériaux granulaires

Raphaëlle Jarrige

La caractérisation de matériaux diffusants, tels les pigments, par leur indice optique complexe demeure actuellement un véritable challenge. Cet indice est la caractéristique intrinsèque au matériau, et est de ce fait, indispensable pour la simulation d’effets colorés et peut, dans le champ de la conservation-restauration, permettre la mise en place d’une méthode d’identification non ambiguë des matériaux composant les œuvres d’art.L’objectif de cette recherche est d’élaborer une méthodologie permettant de déterminer l’indice optique complexe de ce type de matériaux. Elle constitue l’étape primordiale à l’élaboration d’une base de données d’indices optiques des pigments.

Dans un premier temps, une étude théorique des phénomènes conjoint de diffusion et d’absorption résultant de l’interaction d’une onde électromagnétique avec un diffuseur, ou un ensemble de diffuseurs homogènes et sphériques, est développée. Elle consiste à définir l’influence des paramètres intrinsèques (des matériaux) et morphologiques (d’un milieu) sur les résultats obtenus lors de la résolution de l’équation du transfert radiatif (ETR) traité par la méthode 4-flux et de la théorie de Mie dans le sens direct

Dans un second temps, nous nous aborderons le problème inverse. À savoir, dans notre cas, remonter à l’indice complexe de particules diffusantes à partir des propriétés optiques de la couche.Nous illustrons cette approche par l’étude d’un pigment rouge, le cinabre. Le modèle de calcul développé prend en compte les flux diffus et les flux spéculaires, mesurés sur les échantillons par spectrophotométrie couplé à une sphère d’intégration dans le domaine du visible.