Institut des
NanoSciences de Paris
insp
Accueil > Evénements > Séminaires > Archives 2011 > Diffusion Brillouin (...)
insp
6.jpg

Séminaire nanostructures et systèmes quantiques

Diffusion Brillouin résonante entre excitons confinés et phonons acoustiques repliés dans un multi-puits quantique GaAs/AlAs

Bernard Jusserand

Le concept de polariton a été introduit à la fin des années 1950 [1] pour décrire les transitions optiques des semiconducteurs au voisinage du gap. Depuis cette époque, ce domaine de recherche reste très vivant et a repris une nouvelle actualité avec l’introduction des microcavités optiques. Dès la fin du 19e siècle, il avait été remarqué que certains solides présentaient une réflexion proche de l’unité dans une gamme étroite de longueur d’onde dans l’infrarouge. Après quelques mots sur ce qui constitue la préhistoire du polariton, dans le domaine des phonons, je décrirai des résultats que nous avons obtenus récemment par diffusion Brillouin résonante sur un multi-puits quantique GaAs/AlAs.

La diffusion Brillouin a été consacrée comme une méthode de choix pour mesurer la dispersion des polaritons d’exciton dans les semiconducteurs massifs suite aux travaux de Ulbrich et Weisbuch [2]. Curieusement, cette méthode n’a jamais été appliquée aux superréseaux ni aux microcavités.

Dans cet exposé, je vais discuter quelques spécificités de la diffusion Brillouin résonante dans un multi-puits quantique qui combine des excitons confinés dans les puits de GaAs et des phonons repliés se propageant dans toute la structure. Je dirai finalement quelques mots sur des extensions possibles de ce travail à des structures à confinement photonique.