Institut des
NanoSciences de Paris
insp
insp
5.jpg

Equipement SNOM

L’équipe Nanostructure et optique a récemment installé en son sein un microscope champ proche optique. La microscopie champ proche optique est basée sur le concept de sonde locale. A l’image du STM (Scanning Tunneling Microscope), certaines informations optiques n’existent et ne peuvent être détectées qu’en champ proche. Via l’utilisation de sonde locales (par exemple des pointes fibrées), la microscopie en champ proche optique permet de collecter et d’étudier le comportement de la lumière à des échelles très sub-longeur d’onde. En particulier, notre équipe a acquis un savoir faire sur l’utilisation de pointes nanostructurées permettant l’exaltations des phénomènes à ces échelles nanométriques. Cette amélioration technique nous permet de placer de manière déterministe des nanostructures optiques à proximité d’émetteurs quantiques et ainsi d’étudier de manière parfaite le couplage entre ces deux éléments. Pour ce faire, le microscope champ proche optique est couplé à une batterie de détecteurs tel que des APDs (avalanche photo diode), un spectromètre et une camera ultra sensible.

 

Principe de fonctionnement de la microscopie NSOM. Une pointe champ proche est placée très près (moins de 15 nm) d’un échantillon dans le but de détecter et/ou collecter les ondes évanescentes n’existant qu’à sa surface, permettant ainsi d’obtenir une information lumineuse sub-longueur d’onde de cette dernière.

 

Exemples de pointes nanostructurées permettant d’exalter le signal champ proche optique du fait de leurs propriétés électromagnétiques particulières découlant de leurs géométries, dimensions et matériaux.