Institut des
NanoSciences de Paris
insp
Accueil > Evénements > Séminaires > Archives 2009 > Evolution de la fonction
insp
1.jpg

Séminaire général

Evolution de la fonction de pairing à travers le diagramme de phase des supraconducteurs à haute température

Marcello Civelli

Après une première partie introductive et pédagogique sur la théorie dynamique cluster de champ moyen (cluster dynamical mean field theory, CDMFT) récemment développée pour l’étude du problème toujours très ouvert de la supraconductivité haute-Tc, nous exposerons certains de nos résultats en les comparant aux expériences sur les supraconducteurs haute-Tc basés sur le cuivre. Selon la plupart des expériences, les propriétés physiques de ces matériaux sont assez anomales (non BCS) à bas dopage et plus standard (BCS) à haut dopage. Notre étude montre qu’en ce qui concerne la formation des paires de Cooper (qui est le phénomène à la base de l’état supraconducteur) cette règle n’est pas respectée. Nous montrons de fait que la fonction de pairing est très anomale à haut dopage alors qu’elle a une forme plus standard à bas dopage. Ce changement de comportement en fonction du dopage correspond au dopage optimal (pour lequel la température critique est maximale) et est relié à l’apparition d’un « pseudogap » dans la densité spectrale des électrons. Nous montrons aussi que ces propriétés de la fonction de pairing pourraient être mesurées dans des expériences de spectroscopie à effet tunnel (STM).